Mouvement

Chemins battus

pour Ingrid.

 
 Là, avec elle,
 tout tranquille,
 dans la rue qui mène
 à notre appartement.
 
 
 Et, soudain,
 au milieu de celle-ci,
 une envie qui
 me traverse l’esprit
       et me prend par la main ;
 
 
 et la sienne lâchant
 je hâte le pas
 pour avoir le temps
 de pivoter
 et de me retrouver en face
 d’elle, et fixer son mouvement, son allure,
 dans mon coeur  
       et sur
              mon portable.
 
 
 Mais un peu troublée,
 à l’instar de l’image qu’elle a d’elle-même,
 elle se refuse au jeu,
 proteste
 en inclinant la tête -
 qu’un charmant chapeau noir surmonte, avec bonheur !
 
 
 Appelons donc cela     beauté discrète. 

Voir l’article original

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

Are you new to blogging, and do you want step-by-step guidance on how to publish and grow your blog? Learn more about our new Blogging for Beginners course and get 50% off through December 10th.

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Revue Contre-allées n°42

Chemins battus

48 p – 5 € (abonnement 16 € pour 4 n° *) – couverture : Valérie Linder

Au sommaire de ce n° :

Olivier Barbarant (invité) – Antoine Bertot – Muriel Carupt – Marie Evkine – Gérard Noiret – Thibault Marthouret (entretien) – Christiane Veschambre (entretien) – James Sacré – Lionel Balard (éditeur)

Extraits d'une suite de poèmes intitulée " j'envie d'asie" &&&&&& je me gomme je m'efface je me raye trait pour trait j'annule je me barre enfin je m'en vais je joue à j'oublie je gomme an par an sur papier j'écris on peut toujours passer trait pour trait je me rassemble on a toujours le choix trait pour trait je me ressemble &&&&&& petite fille soutien je ne savais pas mot de rien pas beau pour moi près de la rivière ma grand-mère et sa foi ça non plus je ne savais pas assise sur…

Voir l’article original 224 mots de plus

Radu Bata – La beauté

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

la beauté c’est marcher
sur le fil du soir
comme une lumière
sur une balançoire

courir les oiseaux
dans l’air doux de l’été
non pas pour les chasser
mais pour les chanter

ressusciter les fées
embrasser les chimères
dans les bras de Morphée
faire jouir l’éphémère

traverser les nuits
avec les hirondelles
jouer à la marelle
dans un champ d’étincelles

effacer en douceur
les peines de la mémoire
afin qu’elle trouve la paix
dans un miroir

jubiler comme un ange
avant le purgatoire
croiser fort les phalanges
dans le noir

***

Radu BataLe blues roumain (Unicité, 2020)

Voir l’article original

Richard Brautigan – Poussières

Les poussières émancipent le vent.

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

Je suis habité ce soir par des sentiments pour lesquels il n’y a pas de mots, et des faits qu’il faudrait expliquer en termes de poussières plutôt qu’en paroles.
J’ai examiné des petits bouts de mon enfance. Ce sont des morceaux d’une vie lointaine qui n’ont ni forme, ni sens. Des choses qui se sont produites comme des poussières.

***

Richard Brautigan (1935-1984)  – Extrait de « La Vengeance de la pelouse »(1970)

Voir l’article original

En lecture(66)

Rien de passable en fin de compte
L’amour est blasphémé, la nuit
J’ai des pourquoi placés en boucles
Sur les réprimandes nouvelles

Défigurées en sentiers gras
Communion en sérieux repos
Glacée par l’habitude verte
Je suis un précurseur vivant

Le renard est un gars malin
Le billet du métro est là
Parfois je m’en lave les mains
J’agrafe mon cœur en sépia.

Le 18 11 2020
Laurent Pasquelin

En lecture(65)

En signes lourds passagers

Destruction baladeur sec

Nominatif au commun

Juste devant le sérieux

Pondre quatre écrits jours

Sur le net bien entendus

Et sur mon carnet aussi

Les mots doivent glisser là

Les ronds points sont arrondis

L’amour est un vacancier

Chemin en destruction lourdé

Voyages Princier au fond

Comme un rappel Démoniaque

En système racoleur

Déposition d’un seul temps

Carénage loupé seul.

Le 13/11/2020

Laurent Pasquelin

Le Temps (Andrée Chedid)

Arbrealettres


Le Temps

Je bouscule le Temps
Pour qu’il se hâte
Oublieuse de ses marques
Sur mon corps déjà piégé

Je défie le Temps
Souverain il me toise
Tandis que je m’effrite
Année après année

Je dynamite le Temps
Il explose
Je me moque de ses gouffres
J’invente des échappées

J’ai effacé le Temps
Je n’ai plus d’âge
Je suis au présent
Je vise l’inexploré !

(Andrée Chedid)

Recueil: Rythmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Voir l’article original

Richard Brautigan – Le port (The Harbor, 1968)

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

Richard BrautiganDéchiré par les orages de l’amour
et ressoudé par les accalmies
de l’amour,
me voilà allongé dans un port
qui ne sait pas
où se termine ton corps
et où commence le mien.

Les poissons nagent entre nos côtes
et les mouettes crient comme des miroirs
à notre sang.

*

The Harbor

Torn apart by the storms of love
and put back together by the calms
of love,

I lie here in a harbor
that does not know
where your body ends
and my body begins.

Fish swim between our ribs
and sea gulls cry like mirrors
to our blood.

***

Richard Brautigan (1935-1984) – The Pill Versus the Springhill Mine Disaster (1968) – Il pleut en amour (Points, 2017) – Traduit de l’américain par Frédéric Lasaygues et Nicolas Richard.

Voir l’article original

Katerina Apostolopoulou – Vivre pauvre…

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

Vivre pauvre sans être rustre
Avoir peu et tout offrir
Garder le meilleur pour l’ami ou l’étranger
Reprendre tous les matins le même chemin
Savoir que toute la vie sera ainsi
Et en sourire

Moi
J’ai vu
Sisyphe heureux.

***

Katerina Apostolopoulou (née à Volos, Grèce, en 1981)J’ai vu Sisyphe heureux (Bruno Doucey, 2020)

Voir l’article original

L’auteur de la semaine, Honoré de Balzac

Café Littéraire Gourmand

Balzac par David D’Angers

Honoré de Balzac

Biographie

Né à Tours , le20/05/1799
Décédé à Paris , le18/08/1850

Honoré de Balzac, né Honoré Balssa, est un écrivain français.

Fils d’un secrétaire au Conseil du roi et directeur des vivres, il est employé, pendant ses études, chez un notaire où il est imprégné des drames familiaux et financiers. À 20 ans, il passe son baccalauréat de droit, mais décide de se consacrer à la littérature.

Après avoir reçu des critiques négatives vis-à-vis de son drame « Cromwell », il se lance dans le roman-feuilleton, signant Horace de Saint-Aubin ou Lord R’Hoone. En 1823, il rencontre une voisine de ses parents, Laure de Berny (qui a 15 ans de plus que lui). Ils s’aimeront pendant plus de 10 ans. Laure va initier le jeune aux milieux aristocratiques et l’aider dans ses entreprises (maisons d’édition, imprimerie…).

En 1829, il publie « Les Chouans« , première…

Voir l’article original 943 mots de plus