LIMPIDE

 

Le régal est au quotidien
Nageant dans le sacrifice
Un affreux Païen
Est tombé en supplice

Ma lecture est finie depuis peu
J’ai découvert de belles expressions
J’apprécie les contre -jeux
Nous n’avons plus d’admission

La note est claire sous les brindilles
Nos bras sont vaillants
Les cœurs des jeunes filles
Sont défaillants

La mémoire est dans le jardin
Prés des ronces nouvelles
Vers le mur quelques coquins
Attendent les demoiselles

Laurent Pasquelin
Poème 3
« Poésie958 »

 

 

 

DE NOUVEAU

je recommence la tarification
sur  les domaines pincés par l’envie
tous les accords sont en excitation
je m’endors prés du taxi

nous avions tout gagné ce jour là
les flambeaux dansaient sur les murettes
nous dessinions des arbres et des matelas
parfois ton envol m’inquiète

je suis dans cette salle depuis hier soir
j’aimerais filer à l’anglaise
mais l’on pourrait me voir
je serais mal à l’aise

« Poésie 958 »
Poème n°2

La croyance

Je me suis engagé dans l’amour invisible
Porté dans un élan d’intensité démente
Loin d’être fatigué je suis fort et paisible
Laissant sous les tracas l’angoisse environnante

Un alléchant parcours m’envahit sans caprice
Les dégâts sont absents éloignés du mépris
Je suis face à l’affut d’un splendide édifice
L’avenir est courtois je le signe en écrit

« Poésie 958 »
Poème n°1

Fallen Stars — Poems & Poèmes

Entre minuit et l’aube, au pays de la Nuit, les âmes emmurées un temps sont libérées. Mais leurs rêves, fragiles fleurs de porcelaine, au matin malheureusement se brisent. Et de l’Infini voluptueux nous ne retrouvons plus, éparpillés ici et là, dans les jardins d’Avril ou dans les poésies, que de petits éclats, pierres demi précieuses, […]

via Fallen Stars — Poems & Poèmes

RAPIDITE

Lucarne désaffectée en silence
Je nettoie le carnaval
Mon allure est en abondance
Je suis un type banal

Les horaires sont prêteuses
Je découvre tes larmes
Je te sens malheureuse
Mais je reste sous ton charme

Les cacophonies sont urgentes
Le récital quotidien est clos
Je recule en dilettante
Je ne suis plus alcoolo

Mes retards sont discrets
Je ne parle presque plus
Je suis dans le secret
Déferlante absolue

Je me retourne parfois
Sous la pluie glacée
Je n’aime que toi
Je suis sensé

Le 11 08 2016
Laurent Pasquelin
« Une Vie En Poésie »
(Poème n°1)